Taslim, l’humoriste au grand coeur

Taslim Salami ? Ce nom vous est peut-être encore inconnu, mais plus pour très longtemps ! Des petites salles presque vides de Bordeaux à celles bondées de Toulouse et de Lyon, Taslim  s’est frayé -à la sueur de son front- un chemin et partage aujourd’hui, des scènes aux côtés des plus grands.  Un nounours au grand coeur, passionné, acharné et culotté. Bref, fou rire garanti!

Taslim, je l’ai rencontré sur les bancs de l’école et comme pour toutes les personnes qui ont croisé sa route, le coup de foudre a été immédiat.  Taslim, c’était le clown de la classe, toujours de bonne humeur, le mot pour rire, un mec simple, généreux et sans prétention. On était encore jeunes, innocents, puceaux et boutonneux mais qu’est ce qu’on se marrait bien ! D’ailleurs, je me souviens du jour, où l’une de nos potes lui a balancé: « quel est le comble pour un musulman ? De s’appeler Salami ». Aujourd’hui, Taslim est  humoriste et il sort cette vanne à chaque début de spectacle !  Il revient le temps d’un diabolo fraise à 4,80 euros (bienvenue à Paris) sur son parcours, ses projets et ses rêves les plus fous.

« J’ai toujours aimé faire le clown »

Rien ne le prédestinait à monter sur les planches: « j’ai toujours aimé faire le clown, mais j’étais pas forcément marrant. J’adorais regarder des sketchs mais je ne me suis jamais dit que c’était ce que je voulais faire de ma vie », explique Taslim. Et pourtant, en février 2014, en allant voir le spectacle d’Alban Ivanov, il a comme une révélation: « je me suis dit Wahou ! C’est ce que je veux faire ! Le soir même j’ai commencé à écrire », s’exclame Taslim.

26943453_1779397252079866_1002656758_n

C’est à Bordeaux, au plateau d’humour « Le Gavé Style », qu’il fait ses premiers pas sur scène. Chaque vendredi, il revient avec un nouveau sketch de 10 minutes à présenter au public. « Pour mes premières scènes, il m’arrivait de jouer devant vingt personnes, parfois devant cinq ou six seulement. Mais crois moi, c’est beaucoup plus difficile de faire rire cinq personnes que d’en faire rire vingt » confie-t-il.

Naturel, travail et culot: les clés de la réussite

Le point fort de Taslim c’est qu’il ne joue pas la comédie, il ne fait pas semblant et ça se voit ! Même si ses proches ne manquent pas de le taquiner en lui disant qu’il est plus drôle en vrai que sur scène ! « Le plus important c’est d’être soi-même, d’être naturel de ne pas mentir. J’essaie de fournir un humour qui parle à tout le monde, de parler de mes expériences et surtout de rire de moi même. J’aimerais à terme me livrer davantage sur qui je suis, mes racines et ma culture béninoise », ajoute Taslim.

Travailler dur ? Ca ne lui fait pas peur ! Il avoue avoir énormément travaillé sa diction et répété des centaines de fois pour s’améliorer: « je pense avoir évolué en 4 ans et le public qui me connait depuis mes débuts voit la différence. On me dit que je parle mieux, que je me déplace mieux et que j’occupe mieux l’espace ».

26856291_1779397215413203_252004284_n

Aujourd’hui, Taslim peut se targuer d’avoir participé au festival « Tempête Humoristique » de Royan, d’avoir fait la première partie de Waly Dia et celle d’Ahmed Sylla (à deux reprises) , des pointures dans le milieu ! Et tout cela grâce à son culot légendaire: « on n’a rien sans rien, je démarche beaucoup. Waly Dia, je l’ai tout simplement ajouté sur Snapchat, je lui ai expliqué ce que je faisais. Il m’a alors demandé une vidéo, il l’a visionné et je me suis retrouvé à faire sa première partie à Toulouse » raconte Taslim.

Quant à Ahmed Sylla, il est pour Taslim une immense source d’inspiration: « c’est un mec humble, fort, gentil et talentueux. Je me suis toujours imaginé sur scène à ses côtés, j’ai donc tout fait pour que ça arrive. J’ai réussi à obtenir le snap de son meilleur ami qui est aussi son manager de tournée et j’y ai été au culot comme pour Waly. Ca a fonctionné puisque j’ai fait sa première partie à Toulouse devant 1200 personnes et celle de Lyon devant 2000 personnes » poursuit-il.

« Mon rêve: remplir l’olympia »

12509214_729761517156243_4129017193830453794_n

Des rêves, Taslim en a plein la tête et il se donne corps et âme pour y parvenir. Parmi eux: vivre pleinement de sa passion, participer au Marrakech du rire, faire de la télévision, remplir une salle au Bénin… « Mais mon rêve le plus fou, c’est de remplir un jour l’Olympia devant mes parents et de voir la fierté dans leurs yeux » avoue avec émotion Taslim.  Et la famille pour Taslim c’est ce qu’il y a de plus important ! Il trouve en eux un soutien infaillible: « être entouré par des personnes sincères c’est indispensable. Mes parents, mes deux frères et ma soeur sont mes meilleurs conseillers. J’ai toujours besoin de leur accord et ils n’hésitent pas à me dire quand c’est nul à chier, quand ce n’est pas marrant ».

Derrière le comique, le showman et l’improvisateur se cache surtout un homme simple et sincère. D’ailleurs, je défie quiconque aujourd’hui de me dire le contraire. En attendant son retour sur les planches, il travaille d’arrache pied sur son propre spectacle et sur le lancement d’un nouveau concept de vidéos scénarisées. Tenez-vous prêts et informés (notamment sur sa page Facebook), c’est du lourd !

A la orden !

Yolaïna Bar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s