María Escoté, la styliste espagnole qui en jette !

Ne mens pas, je sais à quoi tu penses là tout de suite: tenues bariolées, patchworks audacieux, imprimés psychédéliques, un chouïa criards et ringards… Desigual, la vida es chula ! Il semblerait pourtant que ces derniers mois, la mode espagnole ait le vent en poupe et parvienne à redorer son image, souvent écorchée, à tort ou à raison. En effet,  Miley Cyrus ou encore Zendaya surprennent la blogosphère avec des pièces originales et colorées de la styliste espagnole, Maria Escoté.  Retour sur son parcours, son univers unique et déjanté.

Née à la fin des années 70 à Barcelone, Maria a toujours baigné dans un univers artistique: « j’ai grandi entre les pinceaux de mon père et les bouts de tissus de ma mère. Dès mon plus jeune âge, j’ai compris que les émotions pouvaient se transmettre à travers une combinaison de textures et de couleurs. J’ai toujours adoré choisir et combiner les vêtements pour n’importe quelle occasion ! C’est quelque chose d’intime, un moment créatif et personnel. Bref, c’est ma manière de m’exprimer, de crier au monde entier qui je suis et ce que je ressens.  » confie la styliste. 

De l’entreprise familiale au podium

A tout juste 19 ans, elle commence à travailler dans l’entreprise familiale où elle confectionne des costumes sur mesure.  Parallèlement, elle suit  une formation à l’école de Design et de Mode Felicidad Duce de la Ciudad Condal. Maria se rappelle alors de cette période comme une étape de transition, de flou total. Par ailleurs, dans  une interview accordée à Vogue Espagne, elle précise: « quand tu étudies la mode, tu ne touches pas à tout ce qui relève de l’industrie, de l’entreprise. La seule chose à laquelle tu penses c’est défiler, un point c’est tout. Mais le monde de l’entreprise c’est  tout autre chose ».

C’est en 2006 que naissent ses premières collections, jusqu’au jour où elle est repérée par El Ego De Cibeles, une plateforme créative qui sert de tremplin aux jeunes stylistes lors de la fashion week de Madrid. Maria Escoté devient alors une styliste incontournable des podiums espagnols !

Maria Escoté traverse les frontières

Unique en son genre, sa patte est de suite reconnaissable. Pas évident dans un monde de requins où les propositions et créations se multiplient ! En plus de cela, elle peut se targuer d’habiller les plus « grands » qui s’arrachent ses pièces comme des petits pains.

« Il est clair que l’on veut habiller les espagnols, mais notre objectif est aussi de traverser les frontières. N’importe quelle entreprise qui souhaite grandir ne peut se limiter au seul marché national » ajoute Maria. C’est en 2013, aux EMA (Europe Music Awards) que la marque se fait connaître à l’international, notamment quand Katy Perry récupère son prix vêtue d’une création Maria Escoté. « Après les défilés printemps été 2014, l’équipe de Katy Perry nous a contacté et nous a fait savoir quelles étaient ses tenues favorites. C’est toujours un immense honneur quand les gens apprécient tes créations », confesse Maria au magazine Vogue. Plus récemment,  Zendaya fait sensation sur la toile avec le manteau de la collection automne hiver 2017-2018 , intitulée « L’oiseau ».

*DESFILE DE LA FIRMA "MARIA ESCOTE" EN LA MBFW DE MADRID

Getty Image, collection L’oiseau

Des collections toujours plus surprenantes !

Des imprimés géométriques aux inspirations seventies et des couleurs chatoyantes constituent la marque de fabrique de la créatrice. Au sujet de sa dernière collection automne/hiver: « je voulais qu’on observe un dialogue entre les courbes du corps, les tissus et les éléments linéaires qui génèrent du mouvement. Quant aux couleurs, elles sont puissantes et donnent de l’énergie » indique-t-elle . Pour la première fois, Maria Escoté présente des vestes de costumes : « j’ai particulièrement adoré travailler ces pièces, elles donnent une touche masculine à ma collection. » confie t-elle.

Lady Diana à l’honneur dans sa collection printemps été 2018 ! « C’est un icône, elle m’a toujours fasciné. J’ai eu envie de rendre hommage à une femme exceptionnelle, surprenante et moderne. C’est ma collection préférée, j’ai pris énormément de plaisir à la réaliser » s’exclame Maria.

Luis Miguel Gonzales

Photo Luis Miguel Gonzales, Collection Lady Diana

On aime où on déteste. Trop excentrique pour certains, révolutionnaire pour d’autres. Mais pour ma part, un talent indiscutable, une source d’inspiration  et l’une des stylistes les plus avant-gardistes à ce jour. Une chose est sûre, Maria Escoté ya me robó el corazón !

A la orden !

Yolaïna Bar

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s